Retour

La Maison Romaine

 

1Atrium
2Peristylium
3Vestibulum
4Fauces
5Impluvium
6Ala
7Triclinium

8Tablinum
9Exhedra/Oecus

10Taberna
11Cubiculum
12Andron
13Posticum
14Salle de bain
15Cucina

 

La maison romaine est vraiment une maison bâtie pour les gens d’Europe méridionale. Tant et si bien que, quand les Romains construirent leurs maisons dans le nord de l’Italie ou dans les provinces européennes septentrionales, ils ont adopté un système de circulation de chaleur passant sous les sols et le long des murs.

Une chose intéressante à se rappeler à propos de la disposition de la maison romaine est que les noms donnés à la partie frontale de la maison autour de l’atrium sont latins, alors que ceux de la partie arrière de l’habitation sont majoritairement grecs.

La maison romaine typique était généralement occupée par une seule et même famille. Malgré tout, on doit considérer que la famille romaine par définition était assez large, et incluait plusieurs générations.

 

Vestibulum et Fauces :

La maison romaine ne s’ouvre pas directement sur la route, mais sur un petit passage étroit, le vestibulum ; le corridor qui mène de la porte principale à l’atrium était appelé le fauces.

 

Le Posticum :

Hormis la porte principale,  il y avait aussi une autre entrée, le posticum, souvent positionné à coté de la maison. Cela était utilisé par les esclaves, les serviteurs, les « humbles visiteurs » ou bien parfois même par le maître de maison, qui cherchait à quitter la maison sans se faire remarquer par les curieux passant sur la rue principale

 

L’Atrium :

Atrium= pièce de la maison la plus richement meublée.

Originalement, l’atrium était la chambre à coucher de la mère de famille dans les vieux ménages latins. Par conséquent, un lit nommé lectus genialis était dressé à l’opposé de l’entrée principale. Les Romains considéraient ce lit dressé comme un symbole de sainteté du mariage (la jeune mariée était toujours placé dessus une fois affûtée et cela faisait partie intégrante de la cérémonie du mariage.  Mais pour eux, il ne s’agissait simplement que d’un acte symbolique. Un autre symbole en rapport avec l’atrium était le foyer. Dans les premières maisons, le foyer, faisant parti de beaucoup d’autres symboles de détente à domicile, était situé dans le centre de l’atrium et il s’agissait de l’espace de vie des domestiques.

L’impluvium était un bassin peu profond incrusté dans le sol afin de récupérer l’eau de pluie. Quelques exemples retrouvés intacts montrent qu’ils étaient magnifiquement décorés. L’ouverture du plafond au-dessus du bassin était prévue pour soutenir quelques moyens de soutien du toit. Et c’est ici que l’on différencie en tout 5 différents styles d’atrium:

Ø      atrium tuscanium: ce type n’a pas de colonnes. Le poids du plafond était porté par les combles. Bien que très cher à construire, cela semble avoir été le plus répandu des types d’atrium dans les maisons romaines.

Ø      atrium tetrastylum: ce type avait une colonne à chaque coin de l’impluvium.

Ø      atrium corinthium: ce type était similaire à l’atrium tetrastylum mais avait une meilleure ouverture au plafond et un plus grand nombre de colonnes.                          

Ø      atrium displuviatum: le toit étant réellement incliné vers les murs latéraux, beaucoup d’eau de pluie coulait vers d’autres sorties que l’impluvium.     

Ø      atrium testudinatum: cet atrium n’a pas du tout d’ouverture dans le toit et est seulement vu dans de petites maisons.

 

Le Lararium :                                                                                                           

petite chapelle dédiée aux ancêtres et située dans l’atrium. On y trouve le sauveur de la maison (arca) et parfois le buste du maître de maison.

Le Tablinum :

Tablinum= large salle de réception.

-  Situé entre l’atrium et le peristylium.                                                                       

-   N’avait généralement pas de mur  le séparant de l’atrium et seulement de petits murets si il y en avait pour le peristylium.                                                                                      

-  Séparé de l’atrium par un rideau qui pouvait facilement être tiré et vers le peristylium par de grandes portes en bois. Par conséquent, si les portes et rideaux étaient ouverts pour ventiler la  maison les jours de grandes chaleurs, alors on pouvait voir à partir de l’atrium à travers le tablinum jusqu’au peristylium. Dans un premier temps, le peristylium servait aux études du chef de famille, le pater familias.

 

 Les Alae :

Alae= (alae pluriel de ala, le mot ala signifiant 'aile')ce sont les pièces ouvertes de chaque coté de l’atrium (utilité inconnue aujourd’hui). On peut penser que dans les premières maisons italiennes, possédant une copie d’atrium, l’alae avait des fenêtres pour faire entrer la lumière dans la maison. Cependant, avec l’arrivée de l’ouverture dans le toit au dessus de l’atrium, et l’abandon général des fenêtres, l’alae est devenue obsolète. Il semblerait plus probablement qu’elles étaient incorporées dans les maisons en accord avec la tradition, plus que pour une utilisation spécifique.

L’Andron :

L' andron était le nom donné au passage qui allait de l’atrium au peristylium.

 

Le Peristylium :

Le peristylium était le jardin de la maison. Il était incorporé à l’intérieur de la maison elle même et était généralement entouré par les colonnes supportant le toit de la maison.
Ici, poussaient des herbes et des fleurs [des roses, des violettes et du lilas tout particulièrement]. De petites statues et de multiples oeuvres ornementales ornaient l’espace qui, lors des jours ensoleillés, était utilisé comme salle à manger de plein air..

L’Exhedra et l’Oecus :

Tout comme le tablinum étendu derrière l’atrium , et continuant vers l’espace en bas de la maison, l’exhedra se prolongeait derrière le peristylium. C’était une pièce spacieuse, de proportions similaires au tablinum et servait de large salle commune pour dîner ou bien de salon. L’oecus semble avoir été la même chose de l’exhedra mais nommé différemment. Si l’intérieur de la pièce était décorées par des colonnes longeant les murs, alors on appelait cette pièce: oecus corinthius

Le Cubiculum :

Le cubiculum était la chambre à coucher de la maison. Ces chambres étaient situées autour de l’atrium et avaient tendance à être plus petites que celles entourant le peristylium. Pour les Romains, ces pièces étaient de moindre importance que les autres pièces. Les plafonds étaient bombés et abaissés au dessus du lit, faisant souvent paraître la pièce comme un lieu étouffant et étroit. Conformément à la tradition qui consistait à donner à chaque pièce un usage très spécifique, les mosaïques du sol de la cubiculum étaient souvent claires et disposées à l’extérieur du rectangle où le lit était placé. Parfois, en face du lit, se trouvait une petite anti-chambre, le procoeton, où un domestique personnel pouvait dormir.
 

 

La Taberna :

La taberna pouvait être une pièce dans la maison romaine qui entourait l’atrium, mais qui avait sa propre entrée à l’extérieur et ne menait pas à l’intérieur de la maison. En conséquent, ces petites pièces pouvaient être utilisées en tant que boutiques . En général, il y avait un petit mur pour afficher les marchandises à l’entrée. A l’intérieur, il y avait normalement une ou plusieurs arrière boutiques. Il y avait aussi couramment un ornement au sol, couvrant la moitié de la grande pièce pour créer deux sols différents. Le plancher supérieur étant appelé la  pergula. Ces appartements étroits logeaient de pauvres gens [peut-être une pauvre famille cliente et loyale à la riche famille habitant la maison]. Une taberna n’était cependant pas nécessairement destinée à héberger des locataires, mais pouvait aussi être un simple hangar dans lequel on stockait des choses diverses et variées et que l’on ne pouvait conserver à  l’intérieur .

Anthony C.

2 GT2

Sources: The Roman House {http://www.roman-empire.net/society/soc-house.html}

Retour