logo lol logo ac_poitiers
Vous êtes ici : Accueil > Lycéens, Etudiants et Parents > Médiathèque > Une belle rencontre
Publié : 4 février 2014

Une belle rencontre

Les lycéens des sections professionnelles ont rencontré l’écrivain Didier Daeninckx au lycée vendredi 10 janvier 2014.

Dans le cadre de l’opération Ecrivains en 17, après une rencontre débat à la médiathèque municipale de Pons la veille au soir, l’auteur de romans spécialiste des oubliés de l’Histoire, Didier Daeninckx, est intervenu avec les classes de Terminales professionnelles. 

Dans un échange en salle de spectacle, a pu être abordé son parcours, de l’écriture au succès en passant par l’imprimerie et la maison des jeunes d’Aubervilliers dont il est originaire. Les élèves ont pu découvrir un auteur sur lequel ils avaient travaillé et apprécier la simplicité et l’énergie du personnage.

A leur demande, Didier Daeninckx a expliqué la genèse de ses textes « Cimetière d’Afrique », évoquant le poids des esclaves dans le commerce triangulaire ou encore « Cannibale », écrit à partir d’un autre fait réel, l’exposition coloniale de 1931 et le sentiment de supériorité des Blancs. Ses rencontres avec le monde canaque ont d’ailleurs profondément marqué l’écrivain. Il en a été de même pour l’hommage rendu aux Maoris, victimes de scalp par les Occidentaux.

Pour lui, « la littérature est partout » et il continue à interpeller ses contemporains sur les aberrations du monde moderne telles que le travail des enfants dans la barrière de corail des Philippines, objet de son prochain livre, ou dans une mine en Afrique pour extraire le coltan, minerai indispensable à la fabrication des smartphones mais ô combien dangereux, thème de « Mortel smartphone ».

La télévision n’a pas été en reste dans son œuvre avec le recueil Zapping, écrit il y a 25 ans, où il montrait déjà la transgression des médias et de la technologie face à la tragédie humaine et leur emprise sur notre vie.

A l’issue de la rencontre avec cet auteur attachant, prolixe et non dénué d’humour, une séance de dédicace était organisée. Puis des élèves de 3e Prépa Pro ont enregistré un entretien exclusif afin de le diffuser sur radio Pons : ceux-ci l’ont trouvé « très abordable » et « réceptif au dialogue » ; ils ont été sensibles à son travail d’écriture et à son goût des voyages.

Nous espérons que ce passionné aura transmis sa passion de l’écriture mais surtout sa curiosité envers la vie et les autres tout en poursuivant avec ténacité sa quête de justice et de reconnaissance des oubliés de l’Histoire.

J. C. Combes et F. Caille