logo lol logo ac_poitiers
Vous êtes ici : Accueil > Lycéens, Etudiants et Parents > Vie du lycée > Activités culturelles > Une exposition d’art contemporain sur le thème de l’immigration au (...)
Publié : 14 novembre

Une exposition d’art contemporain sur le thème de l’immigration au Lycée

PNG - 178.1 ko

"Eldorado" est une exposition issue des collections du FRAC Poitou-Charentes que le lycée héberge du 7 novembre au 19 décembre 2018.
Les lycéens pourront découvrir avec leurs professeurs les oeuvres des artistes suivants :
Chto Delat ? | Sépànd Danesh | Bouchra Khalili
Lahouari Mohammed Bakir (visuel) | Sarkis

Présentation du projet de partenariat avec le FRAC
"Tout au long de l’année scolaire, à l’initiative de professeurs de sections générales et professionnelles, le lycée Émile Combes de Pons développe le projet « Etre acteur de sa culture ». Afin de le réaliser, l’établissement a sollicité le Fonds Régional d’Art Contemporain Poitou-Charentes (partenaire de longue date du lycée) qui l’accompagne au travers de trois types d’actions : un atelier de pratique artistique avec un artiste invité, une exposition d’œuvres de sa collection et plusieurs séances de rencontres autour d’œuvres.

Les professeurs ont favorisé un thème, celui de l’altérité à partir duquel le FRAC Poitou-Charentes a formulé ses propositions.
« Le thème de l’altérité permet d’interroger des notions connexes : le sujet (le moi, l’ego), l’identité (la mienne, celle d’autrui). Le jeu de va-et-vient constant entre autrui et moi-même en tant que sujet questionne l’identité de chacun : qui suis-je en moi-même, indépendamment de l’autre ? Suis-je, indépendamment d’autrui ou celui-ci est-il constitutif de mon identité ? Que devient alors mon identité, si se loge en elle autrui ? Etre moi, est-ce être un autre ? Est-ce plus modestement être autre que moi ? Etre sujet (un soi constitué), c’est être soi dans une constance, c’est être identique à soi et pourtant demeurer soi absolument est impossible. Etre soi c’est se conserver mais aussi changer : c’est être le même que soi et l’autre que soi.
La performance artistique semble propice au questionnement de ce jeu entre altérité et identité. Elle mobilise autrui puisqu’elle interagit avec le public ou, au minimum, dérange la passivité habituelle du spectateur. Les regards des artistes (les performers) et des spectateurs pourraient se questionner (involontairement et spontanément), se répondre, se définir et se redéfinir. Le regard, le corps sont les véhicules privilégiés de l’expression de soi, de la reconnaissance (ou de la méconnaissance) d’autrui : je vois le corps de l’autre et le reconnais (ou pas) dans son altérité et dans une identité commune ; je saisis le regard d’autrui et s’y révèle sa différence et sa communauté avec moi. Ici encore, chacun définit et redéfinit ce rapport. » Isabelle Causin, professeur de philosophie.

Le thème de l’altérité s’envisage plus que jamais à l’échelle de nos sociétés et des questions d’actualités. Les approches pouvaient être nombreuses afin de construire cette exposition (philosophique, culturelle, politique, religieuse, sexuelle…). L’une d’entre elles a cependant été privilégiée.

Bien qu’ils définissent l’histoire de la construction des peuples, les phénomènes migratoires sont encore générateurs d’incompréhension, de craintes et de frictions dans nos sociétés contemporaines. Parler des parcours, des cultures et des histoires de chacun permet, peut-être, de développer la compréhension et l’empathie nécessaires à des cohabitations harmonieuses. Cette sélection d’œuvres permet, au travers de sensibilités et de pratiques diverses, d’en parler." FRAC Poitou-Charentes.