logo lycee connecte logo ac_poitiers
Vous êtes ici : Accueil > Lycéens, Etudiants et Parents > Vie du lycée > Le lycée dans la presse > Un nouveau Proviseur à la tête du lycée Emile-Combes
Publié : 26 septembre 2020

Un nouveau Proviseur à la tête du lycée Emile-Combes

Article de Nadine Julliard publié le 21 septembre 2020 dans le quotidien Sud Ouest :

Patrick Rennesson est le nouveau proviseur du lycée Émile-Combes de Pons. Après avoir assuré la direction des deux établissements à Mérignac, en Gironde (lycée Daguin et lycée professionnel Marcel-Dassault), il avoue avec un brin de malice avoir « une petite expérience ». Il a en effet mené les négociations de restructuration des deux lycées girondins et était sur le pont le 31 décembre 2018, lors de l’incendie qui a ravagé le gymnase contigu au lycée Daguin.
Mais « c’était une volonté de ma part de revenir ici, l’établissement m’intéressait parce qu’il propose une offre de formation variée », confie le nouveau proviseur. Et il connaissait déjà la cité pontoise puisqu’il y suivait l’antenne du Greta Poitou-Charentes. Il a également noué des relations amicales avec son prédécesseur au lycée Émile-Combes, Gilles Périnet parti au Cambodge.

Pour Patrick Rennesson, la « rentrée a été satisfaisante » avec 920 élèves, 75 apprentis ainsi que la centaine d’élèves du Centre expérimental pédagogique maritime en Oléron (Cepmo) de Saint-Trojan-les-Bains, qui dépend du lycée pontois. « Les élèves acceptent assez bien les restrictions mises en place du fait de la crise sanitaire », comme le port du masque obligatoire.

L’une des principales nouveautés de cette rentrée est la mise en place de l’option « création culture design » pour les élèves de secondes. Une option unique en Charente-Maritime. Dans ce cadre, une classe de 24 élèves avec un recrutement au niveau départemental a vu le jour. Devrait suivre une classe de première STD2A (Sciences et technologie du design et des arts appliqués). « C’est la concrétisation d’un projet mené par mes prédécesseurs Messieurs Périnet et Donatien », précise Patrick Rennesson.

Le proviseur espère pouvoir mener plusieurs projets avec les élèves cette année comme les chantiers école, « l’essence même d’un lycée professionnel en partenariat avec la ville et les entreprises », des voyages pour « s’ouvrir au monde et développer l’esprit critique », mais aussi « réfléchir à nos pratiques afin de proposer une carte de recrutement et insertion appropriée au territoire ». Mais ça sera en fonction de la situation sanitaire.